Accueil

Boutique

Collections
- Lingerie
- Maillots
- Cocktail

Le Lion

Record

Presse

Livre

Défilés

Contacts

 

Visiteurs

Un soutien-gorge géant


Modèle balconnet, en satin blanc, tour de poitrine : 21 mètres et deux centimètres; longueur totale à plat : 15,34 mètres; hauteur : 5,41 mètres; poids : 200 kilos !!

Danielle Golin n'a pas lésiné sur les dimensions, dûment constaté par un huissier, et les quantités : 100 mètres de satin en 1,50 de large fournis par les Textiles GMC, 200 kilos de feraille pour les armatures, fournis par la Chaudronnerie Vitale et 100 m2 de mousse. Elle a aussi entraîné dans l'aventure toute la famille : sa mère Odette, corsettière, son père René, menuisier, et Rodolphe le fils, sont aussi de la partie. Dimanches, jours fériés et soirées sont depuis un mois consacrés à la réalisation de ce soutien-gorge géant que l'on a pu admirer au Parc de la Tête d'Or dans le cadre de "Fêtes sans frontière" et qui figure dans le livre Guinness des records.

C'est pour contribuer à la célébration du centenaire du soutien-gorge que Danielle a eu cette idée. Inventé, comme chacun le sait, en 1889 par la fondatrice de la maison Cadolle, Herminie Cadolle, cet accessoire ne devint cependant courant que dans les années 1920.

Danielle Golin est corsettière de formation et installée depuis 19 ans rue Roquette à Vaise où, dans sa boutique rouge et noire, elle propose un large choix de lingeries coquines. Elle a aussi écrit un livre, "Confidences sur les dessous sexy". Une fois terminé, présenté en public et homologué, ce soutien-gorge a été offert à une association humanitaire pour être vendu aux enchères et récolter des fonds.

 

Le plus grand soutien-gorge du monde

En 1990 , Danielle se souvient que c'est l'année du centenaire de la création du soutien-gorge. En effet, descendant des larges ceintures (au XVème siècle) puis des "surcots", sorte de corsets agrémentés de larges bandes pour soutenir la poitrine, cet accessoire est apparu en 1890 sous la main d'Herminie Cadolle, avant de devenir indispensable à toutes les femmes vers 1920.

 

 

 

La lecture du livre Guinness des records lui ayant appris que le record à battre était de 5,45 mètres, Danielle décide de relever le défi.

Pour confectionner les armatures, après plusieurs vaines tentatives, elle a l'idée de contacter le chaudronnier du quartier, M. Vitale, qui accepte de lui fabriquer des armatures en ferraille.

Pour l'habillage de la chos, les textiles GMC lui donnent 10 mètres de satin blanc.

 

 

Epaulée par l'institution familiale (corsettières de mère en fille), Danielle se met au travail et réussi son pari.

L'homologation officielle par huîssier en atteste : mis à plat, il mesure 15,34 mètres. Hauteur avec les brides : 5,50 mètres, pour un poids total de 200 kg et quelques 1000 heures de dur labeur....en équipe !!!

Le mot de la fin revient à Danielle :
"J'ai choisi un modèle de soutien-gorge balconnet tout simple  puis j'ai multiplié toutes ses dimension
s par vingt-trois".
Plus facile à dire qu'à faire !!!